Nous sommes le 22 Nov 2017, 10:20

Heures au format UTC + 7 heures




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: nouvelle loi pour le visa
MessagePosté: 14 Sep 2006, 19:53 
Hors ligne
Membre actif
Membre actif

Inscription: 19 Juin 2006, 14:52
Messages: 17
avez vous des nouvelles au sujet de la nouvelle loi qui s applique le 1 octobre 2006

La Thaïlande limite le renouvellement automatique des exemptions de visa pour les touristes

La Thaïlande a annoncé aujourd'hui qu'elle limiterait le renouvellement automatique des exemptions de visa pour les touristes à partir du 1er octobre et pour 41 pays, dont la France, le Canada, la Belgique et la Suisse.

Actuellement, les touristes des 41 pays concernés ont le droit d'entrer en Thaïlande sans visa pour un séjour de trente jours maximum. Les touristes peuvent ensuite obtenir la reconduction automatique de ce permis, après être ressorti, même pour une période très brève, du pays. Certains en profitent pour rester ainsi jusqu'à un an, voire pour travailler clandestinement en Thaïlande, selon un responsable des services d'immigration.

A partir du 1er octobre, le permis d'entrée sans visa ne pourra être renouvelé que deux fois, soit un séjour maximal de nonante jours. Pour demeurer plus longtemps sur le territoire du royaume, le touriste devra séjourner hors de Thaïlande pendant au moins nonante jours avant de pouvoir y revenir.


Informations du message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: confirmation pour le visa
MessagePosté: 18 Sep 2006, 13:04 
Hors ligne
Membre actif
Membre actif

Inscription: 19 Juin 2006, 14:52
Messages: 17
Visa : L’Immigration confirme le durcissement de règlementation pour les touristes sans visa.- La police de l’immigration a confirmé vendredi lors d’une conférence de presse les changements de réglementation à venir concernant les modalités d’autorisation de séjour pour les touristes de 41 pays (notre article du 13 septembre). Depuis le début de la semaine, l’information circulait par voie de presse et, jeudi encore, l’Ambassade de France n’avait toujours pas reçu de communiqué officiel. Selon le chef de la Police de l’Immigration interviewé vendredi par le Nation, il s’agit de rendre la tâche difficile aux gens malintentionnés qui exploitent les facilités accordées aux touristes pour prolonger leur séjour sur le territoire et travailler illégalement, certains en profitant même pour échapper à la justice de leur propre pays. Ces restrictions, qui suscitent une vive réaction chez les expatriés, devraient avoir un fort impact sur la communauté étrangère, notamment dans les secteurs de l’enseignement et du tourisme


Informations du message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Oct 2006, 14:19 
Hors ligne
Membre actif
Membre actif

Inscription: 19 Juin 2006, 14:52
Messages: 17
VISA RUNS – Recadrage de l’exemption de visas pour les touristes
La nouvelle règlementation concernant l’exemption de visas pour les touristes est applicable depuis le 1er octobre. Cette mesure, plus restrictive que la précédente, est destinée à limiter les abus. Certains secteurs « utiles » comme l’enseignement risquent d’être touchés, mais les autorités semblent vouloir arranger les choses

Jusqu’à la semaine dernière, nombres d’expatriés pouvaient résider dans le royaume sans le moindre visa et sur de longues périodes. Ils profitaient ainsi de l’exemption de visa accordée aux touristes de certains pays dont la France, la Suisse la Belgique, les Etats-Unis ou le Canada. Ils pouvaient à volonté renouveler le tampon d’autorisation de séjour de 30 jours en effectuant un aller-retour express hors du territoire… le fameux visa-run.

Filtrer les indésirables
Mais depuis le 1er octobre, la durée totale du séjour sans visa est limitée à 90 jours sur une période de 6 mois. "Les visiteurs fréquents pourront entrer autant de fois qu’ils le veulent, du moment que la durée totale ne dépasse pas 90 jours sur 6 mois", précise un agent des services de l’immigration.
Cette nouvelle réglementation vise à prévenir les prolongations abusives de séjour, c’est-à-dire à but non touristique. L’objectif des autorités est de faire la vie dure aux travailleurs illégaux, fugitifs et criminels notoires qui pouvaient jusque là profiter des largesses du système thaïlandais pour se faire oublier à l’ombre des palmiers.
Cela dit, certains secteurs d’activité profitables au pays comme l’enseignement ou encore le tourisme (voir encadrés) pourraient bien en faire les frais.
En effet, la règlementation thaïlandaise du travail des étrangers est plutôt restrictive et contraignante pour les travailleurs comme pour les institutions qui les emploient : cela a souvent amené les premiers à se passer de permis de travail et à dépendre du visa run et les seconds à fermer opportunément les yeux.
Une étape normale dans le développement du pays
Mais l’annonce de la nouvelle réglementation a aussitôt fait monter les écoles internationales au créneau. Les chefs d’établissements ont alors sollicité les services de l’Immigration pour simplifier les procédures de régularisations des enseignants étrangers. L’immigration a de son côté reconnu que cette nouvelle mesure causerait un certain nombre de problèmes, et qu’elle était disposée à faire ce qu’il fallait pour y apporter des solutions. Un mouvement qui a permis d’apaiser les inquiétudes d’une partie de la communauté expatriée, alors que l’ambiance était plutôt à l’indignation quelques jours plus tôt.
"Les Thaïlandais ne font rien de plus que ce que des pays comme la France ont déjà fait depuis longtemps, commente un agent de l’Ambassade de France. Contrôler les flux migratoires fait partie du processus normal de développement de tout pays. A partir de maintenant un certain nombre d’étrangers et d’institutions vont être amenés à régulariser leurs activités, et cela ne pourra que profiter au pays. Quant aux autres, on ne peut pas blâmer les thaïs de vouloir se prémunir d’individus qu'ils jugent indésirables."
Pierre Queffélec (www.lepetitjournal.com Bangkok) mardi 10 octobre 2006

Les profs sont rassurés
Les institutions d’enseignement des langues emploient plusieurs milliers de professeurs et autres intervenants étrangers, dont une partie travaille souvent sans visa ni permis de travail. L’annonce de la nouvelle loi a suscité la panique dans les premiers instants. "Au début j’ai eu des appels en catastrophe car beaucoup de professeurs de français ont recours au visa run, nous confie Pascal Santié, président de l'Association des Francophones enseignant dans les Etablissements Publics en Thaïlande (AFEP Thaï). Mais aujourd’hui, précise-t-il, tout le monde est rassuré car on sait que l’on peut s’organiser en demandant un visa touriste qui peut nous permettre de rester un semestre entier. Cela dit nous espérerons qu’il n’y aura pas de restrictions sur ce visa et que les autorités vont faire le nécessaire pour nous permettre de nous régulariser."
Pour les intervenants de français, il est plus difficile d’obtenir visas et permis de travail que pour les professeurs d’anglais. "Les profs d’anglais travaillent généralement à plein temps pour la même école, nous confie Corinne, une jeune professeur de français. L’école est donc plus à même de faire les démarches pour leur visa et leur permis de travail, même si certaines s’en dispensent quoiqu’il en soit. Par contre, nous, reprend-t-elle, nous n’intervenons que quelques heures dans des établissements différents, c’est pourquoi il leur est plus difficile de nous régulariser. Nous sommes tout à fait disposés à nous mettre en conformité avec la loi et à payer des impôts, insiste la jeune femme, à condition que l’on nous en donne l’opportunité."


Une mesure profitable à long terme pour le tourisme
Du point de vue du tourisme la nouvelle loi ne devrait pas un impact négatif, selon John Koldowski, directeur du département ressources et stratégies de l’agence PATA (Pacific Asia Travel Association), au contraire. "Les premiers temps vont certainement être quelque peu difficiles pour certains, explique-t-il, en raison des adaptations nécessaires au niveau notamment du marché du travail ou encore pour les professionnels qui vivaient des visas run." En effet, dans le secteur de la plongée sous-marine par exemple, une bonne part des moniteurs de plongée agréés est constituée de saisonniers étrangers pour qui la régularisation n’est pas toujours évidente, ou désirée. Par ailleurs, les agences de tourisme qui organisaient les fameux voyages express aux frontières, notamment sur Ranong et sur Aranyaprathet, devraient être sévèrement touchées, ainsi que les économies locales des principaux postes frontière. "Cela dit, reprend John Koldowski, sur le long terme cette nouvelle réglementation aura certainement des retombées positives pour le tourisme, et même au-delà, car la Thaïlande montre là une réelle volonté d’accroître la sécurité sur son territoire et d’améliorer son image."


Informations du message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 31 Oct 2006, 13:00 
Hors ligne
Membre actif
Membre actif

Inscription: 19 Juin 2006, 14:52
Messages: 17
VISA – Venir en Thaïlande avec ou sans visa
Les vacances de Toussaint sont là. Nombre de nos compatriotes s’apprêtent à venir en Thaïlande passer une petite quinzaine au soleil. Certains choisiront peut-être de prolonger leur séjour. Mais attention, avec un visa touriste ou une exemption de visa, les conditions ne sont pas les mêmes

Tampons de l'immigration thaïlandaise : le rectangle indique le jour d'arrivée ainsi que la date limite de séjour autorisé, et le triangle indique la date de départ (Photo Pierre Queffélec)

Pour les séjours de moins de 30 jours, le gouvernement thaïlandais autorise les ressortissants de 36 pays dont la France à entrer sur son territoire sans visa. Pour cela, il leur suffit de présenter à leur arrivée un passeport valide depuis plus de trois mois.
Mais contrairement à ce que certains croient, le petit tampon rectangulaire apposé sur le passeport par l’agent de l’immigration n’est pas un visa. Il indique seulement la date limite de séjour autorisé. "La confusion est fréquente entre exemption de visa, visa touriste, et visa on arrival", remarque Khun Deng, un officier de l’immigration de Suan Plu.
Exemption de visa…
Duncan, un vacancier Londonien, pensait prolonger ce qu’il croyait être un visa touriste. "J’avais lu quelque part qu’en payant 1 900 bahts on pouvait étendre son visa touriste, nous dit-il. Mais lorsque j’ai présenté mon passeport à Suan Plu, ils m’ont fait savoir que je n’avais pas de visa et m’ont dit d’aller à la frontière pour faire un visa-run."
En effet, la seule manière d’obtenir une extension de séjour lorsqu’on bénéficie d’une exemption de visa est en quittant le territoire, ne serait-ce que quelques minutes, et en y revenant pour renouveler le tampon de 30 jours. Mais attention, depuis le 1er octobre la durée totale du séjour avec une exemption de visa ne peut dépasser 90 jours sur une période de 6 mois (voir notre article du 11 octobre). Le dépassement de la durée limite de séjour vaut une amende de 500 bahts par jour avec un maximum toléré de 20 jours.
…ne signifie pas visa
Le visa touristique quant à lui, donne droit à une durée de séjour de 60 jours et n’est délivré qu’à l’étranger par les ambassades et les consulats thaïlandais. L’obtenir requière un passeport valide depuis six mois au moins, 3 photos, un formulaire à remplir et des droits de chancellerie. Ce visa peut être prolongé de 30 jours sur le territoire thaïlandais par les services de l’Immigration moyennant 1.900 bahts, une photo et une copie du passeport.
En revanche, les dépassements de séjour peuvent aboutir à des poursuites judiciaires avec à la clé une peine de prison, le paiement d’une amende et au bout l’expulsion, ce qui vaut généralement d’être interdit de séjour.
Par ailleurs, l’Ambassade met en garde vis-à-vis d’agences spécialisées dans la prorogation et l’obtention de toutes sortes de visas qui fabriquent des faux : leurs clients s’exposent à de graves sanctions pénales


Informations du message
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 7 heures


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Actions rapides de modération:
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com